Passer au contenu

Galerie des symboles

Les édifices du Parlement
Les édifices du Parlement

Les édifices du Parlement

Le Parlement du Canada se trouve dans la capitale du Canada, Ottawa, en Ontario. Il se trouve sur la colline du Parlement, qui surplombe la rivière des Outaouais. Il s’agit du deuxième édifice du Parlement de l’histoire du Canada (édifice du Centre). Le premier a brûlé à cause d’un incendie, le 3 février 1916. Seule la Bibliothèque du Parlement a survécu aux flammes. L’incendie a tué sept personnes, dont un député.

Les édifices du Parlement
La Chambre des communes
La Chambre des communes

La Chambre des communes

La Chambre des communes est composée de 308 députés. Les députés sont élus. Ces derniers représentent les Canadiens, présentent des projets de loi et en débattent, adoptent des lois fédérales et examinent des questions d’actualité et en discutent.

La Chambre des communes
Le Sénat
Le Sénat

Le Sénat

Le Sénat du Canada est composé de 105 sénateurs. Les sénateurs sont nommés et représentent différentes régions et différents groupes dans l’ensemble du pays. Ils présentent des projets de loi et en débattent, adoptent des lois fédérales et étudient en profondeur des questions importantes en comités parlementaires.

Le Sénat
Couronne
La couronne

La couronne

La couronne est gravée dans du calcaire de Tyndall sur la face intérieure de l’entrée principale de l’édifice du Centre, face au hall de la Confédération. Ce relief symbolise le chef d’État du Canada, rôle que remplit actuellement la reine Elizabeth II. Le gouverneur général représente la reine. Le gouverneur général actuel est Son Excellence la très honorable Julie Payette.

Couronne
La Tour de la Paix
La Tour de la Paix

La tour de la Paix

La tour de la Paix est située au milieu de l’édifice du Centre du Parlement. Elle a été construite en 1927 pour commémorer la fin de la Première Guerre mondiale. La tour de la Paix fait 92,2 m de haut et est faite de calcaire. Le toit a un revêtement en cuivre.

La Tour de la Paix
La flamme du centenaire
La flamme du centenaire

La flamme du Centenaire

La flamme du centenaire se trouve devant l’édifice du Centre du Parlement. Elle a été inaugurée le 1er janvier 1967 pour marquer le 100e anniversaire de la Confédération. Elle est devenue un symbole du Canada ainsi qu’un point de rencontre pour les visiteurs sur la colline du Parlement. Chaque province et les deux territoires qui faisaient partie du Canada en 1967 sont représentés autour de la flamme.

La flamme du centenaire
Les armoiries du Canada
Les armoiries du Canada

Les armoiries du Canada

Ces armoiries* sont situées de part et d’autre de l’autel du Souvenir, dans la Chapelle du Souvenir. L’autel a été taillé à partir d’un seul bloc de calcaire Hoptonwood provenant de la Grande-Bretagne. Les armoiries représentent le Parlement du Canada. Dans la partie inférieure de l’écu, les trois feuilles d’érable représentent les Canadiens de toutes les origines. En dessous, on peut lire la devise du Canada en latin, qui signifie « D’un océan à l’autre ».

*Il s’agit des anciennes armoiries du Canada. Elles ne sont plus utilisées de nos jours.

Les armoiries du Canada
La masse(Sénat)
La masse (Sénat)

La masse (Sénat)

Lorsque le Sénat siège, la masse est placée sur le bureau du greffier, dans la Chambre du Sénat. Elle est déposée sur le bureau, la couronne en direction du trône. La masse représente l’autorité royale, le privilège parlementaire et l’autorité du Sénat et de son Président.

La masse(Sénat)
La masse(Chambre des communes)
La masse (Sénat)

La masse (Chambre des communes)

La masse représente l’autorité royale et symbolise le fait que le roi ou la reine a accordé à la Chambre des communes le pouvoir de se réunir et de se prononcer sur les lois qui régissent le pays. Lorsque la Chambre des communes siège et que le Président se trouve au fauteuil, la masse est placée sur le bureau du greffier. L’extrémité la plus large pointe en direction du gouvernement (à la droite du Président).

La masse(Chambre des communes)
La statue de la reine Victoria
La reine Victoria

La reine Victoria

Cette statue de la reine Victoria se trouve au centre de la Bibliothèque du Parlement, sous le dôme circulaire. La reine Victoria n’avait que 18 ans lorsqu’elle a accédé au trône, et son règne a duré 63 ans. De tous les monarques britanniques, elle est la seconde à avoir régné le plus longtemps (de 1837 à 1901) et elle était reine au moment de la constitution de la Confédération. Cette statue représente le rôle que remplit le souverain au Canada et rappelle que le Canada est une monarchie constitutionnelle. La statue est faite de marbre blanc et a été sculptée par Marshall Wood en 1871.

La statue de la reine Victoria
Le carillon
Le carillon

Le carillon

Le carillon se trouve dans la tour de la Paix. Cet instrument de musique est composé de 53 cloches de bronze qui pèsent au total 66 tonnes. On y joue à l’aide d’un grand clavier presque tous les jours de semaine tout au long de l’année pour exprimer l’engagement du Canada envers la paix. La carillonneuse du Dominion, Mme Andrea McCrady, est la personne qui joue talentueusement de cet instrument.

Le carillon
L'épaulard
L'épaulard

L'épaulard

Cette sculpture d’un épaulard se trouve au-dessus de la porte de la salle du Commonwealth, l’une des salles de réunion de l’édifice du Centre. L’épaulard est sculpté dans de la pierre de calcaire de l’Indiana. Il représente l’emblème familial de Walter Harris (né en 1931), chef du clan Fireweed dans son village natal de Kispiox, en Colombie-Britannique. L’épaulard est un des thèmes principaux de l’œuvre de ce sculpteur autochtone.

L'épaulard
L'oiseau-tonnerre
L'oiseau-tonnerre

L'Oiseau-tonnerre

L’Oiseau-tonnerre, fait de calcaire, est situé au-dessus de la porte Est de la Chambre des communes. La plus puissante de toutes les créatures mythologiques dans certaines légendes autochtones, l’Oiseau-tonnerre est un symbole de force et de privilège. Seuls les chefs les plus prestigieux peuvent l’avoir pour emblème familial.

L'oiseau-tonnerre
Le chasseur inuk
Le chasseur inuk

Le chasseur inuk

La sculpture du chasseur inuk est située sur la porte sud des murs d’écho, dans le foyer de la Chambre des communes. Elle est sculptée dans de la pierre de calcaire de l’Indiana et est un symbole du Grand Nord. Le chasseur inuk tient une défense de narval dans la main gauche et un couteau dans la main droite. Le narval représente une source de nourriture et d’huile pour se chauffer.

Inuk Hunter
La frise de totems
La frise de mât totémique

La frise de mât totémique

Cette frise, sculptée dans de la pierre de calcaire de l’Indiana, est située au rez-de-chaussée, à l’entrée du foyer de la Chambre des communes. Les emblèmes familiaux sur la frise représentent les clans de la grenouille, du hibou et du loup.

La frise de totems
Les feuilles d'érable
Les feuilles d'érable

Les feuilles d'érable

Les trois feuilles d’érable ornent le plafond de la salle du Sénat. Cet emblème, délimité par de la feuille d’or, représente tous les Canadiens.

Les feuilles d'érable
Les lions
Les lions

Les lions

Les trois lions se trouvent sur le plafond de la salle du Sénat. Cet emblème, fait de feuilles d’or, représente les liens historiques entre le Canada et l’Angleterre.

Les lions
Le dragon
Le dragon

Le dragon

Ce dragon se trouve sur le plafond de la salle du Sénat. Cet emblème, délimité par de la feuille d’or, représente les liens historiques entre le Canada et le pays de Galles.

Le dragon
La fleur-de-lys
Les fleurs de lis

Les fleurs de lis

Les fleurs de lis se trouvent sur le plafond de la salle du Sénat. Cet emblème, fait de feuilles d’or, représente les liens historiques entre le Canada et la France.

La fleur-de-lys
La harpe
La harpe

La harpe

La harpe se trouve sur le plafond de la salle du Sénat. Cet emblème, fait de feuilles d’or, représente les liens historiques entre le Canada et l’Irlande.

La harpe
Le lion
Le lion

Le lion

Le lion orne le plafond aux feuilles d’or de la salle du Sénat. Cet emblème, sur fond de feuilles d’or, représente les liens historiques entre le Canada et l’Écosse.

Lion
Le fermier
Le fermier

Le fermier

Cette sculpture, faite à partir de calcaire de Tyndall du Manitoba, est située sur la pierre angulaire du mur sud du foyer de la Chambre des communes. Le fermier porte un chapeau de paille à larges bords et tient une bêche et une fourche. Il représente l’industrie agricole des provinces des Prairies.

Le fermier
Le marin
Le marin

Le marin

Cette sculpture se trouve sur la pierre angulaire du mur nord-est du foyer de la Chambre des communes. Faite de calcaire de Tyndall du Manitoba, elle représente les pêches et la marine marchande de l’Atlantique.

Le marin
Le mineur
Le mineur

Le mineur

La sculpture du mineur orne la pierre angulaire du mur ouest du foyer de la Chambre des communes. Faite de calcaire de Tyndall du Manitoba, elle représente l’industrie minière du Nord de l’Ontario.

Le mineur
Le bûcheron
Le bûcheron

Le bûcheron

La sculpture du bûcheron est située sur la pierre angulaire du mur nord-ouest du foyer de la Chambre des communes. Faite de calcaire de Tyndall du Manitoba, elle représente l’industrie forestière de la région des Maritimes.

Le bûcheron
le trille blanc
Ontario – Le trille blanc

Ontario - le trille blanc

L’Ontario a choisi le trille blanc comme emblème floral en 1937. Cette fleur blanche pousse dans les forêts au printemps. Elle doit son nom au fait qu’elle a trois pétales et trois feuilles. La racine « tri » veut dire « trois ».

le trille blanc
Le lys blanc
Québec - Le lys blanc

Québec - le lys blanc

Le lis blanc a été l’emblème floral du Québec pendant 36 ans. Il ressemble à la fleur de lis du drapeau québécois. Le lis blanc symbolise la culture française en France et au Québec, mais il ne pousse pas naturellement au Québec. C’est pourquoi le Québec a choisi en 1999 une nouvelle fleur qui pousse dans l’ensemble de la province, l’iris versicolore.

Le lys blanc
La fleur de mai
Nouvelle-Écosse - La fleur de mai

Nouvelle-Écosse - la fleur de mai

La Nouvelle-Écosse a choisi la fleur de mai comme emblème floral en 1901. Cette fleur pousse sur la côte est de l’Amérique du Nord. Les premiers colons américains qui y voyaient la première fleur du printemps l’ont appelée « fleur de mai » en l’honneur du navire qui les avait amenés en Amérique du Nord en 1620, le Mayflower.

La fleur de mai
La violette cucullée
Nouveau-Brunswick - La violette cucullée

Nouveau-Brunswick - la violette cucullée

Cette petite fleur pourpre ou bleu foncé pousse dans les prairies humides et les forêts. Elle pousse très bien dans tout le territoire du Nouveau-Brunswick. La violette cucullée a été choisie comme emblème floral de la province en 1936.

La violette cucullée
Le crocus des prairies
Manitoba – Le crocus des prairies

Manitoba - le crocus des prairies

L’anémone pulsatille, de couleur lavande, est l’emblème du Manitoba depuis 100 ans. Des enfants du Manitoba l’ont choisie par un vote en 1906. Elle s’épanouit très tôt au printemps, parfois même avant que la neige ait disparu.

Le crocus des prairies
Le cornouiller de Nuttall
Colombie-Britannique - Le cornouiller de Nuttall

Colombie-Britannique - le cornouiller de Nuttall

Ces grandes fleurs blanches s’épanouissent sur de grands arbres en avril et en mai. Le cornouiller de Nutall est l’emblème floral de la Colombie-Britannique depuis 1956.

Le cornouiller de Nuttall
Le sabot de la vierge
Île-du-Prince-Édouard - Le sabot de la vierge

Île-du-Prince-Édouard - le sabot de la vierge

L’Île-du-Prince-Édouard a adopté le sabot de la vierge comme emblème floral en 1947. La fleur est ainsi nommée parce que ses pétales lui donnent la forme d’une chaussure de femme. Elle pousse dans l’ombre fraîche des forêts et s’épanouit au printemps.

Le sabot de la vierge
Le lys rouge orangé
Saskatchewan - Le lys rouge orangé

Saskatchewan - le lys rouge orangé

La Saskatchewan a choisi le lis rouge orangé comme emblème floral en 1941. Cette plante de haute taille et à fleurs rouge vif pousse dans les prairies et les forêts peu denses. Elle figure sur le drapeau de la Saskatchewan.

Le lys rouge orangé
La rose aciculaire
Alberta - La rose aciculaire

Alberta - la rose aciculaire

Des écoliers albertains ont choisi en 1930 cette épineuse fleur rose, la rose aciculaire, comme emblème floral de l’Alberta. Elle pousse au Canada, du Québec à la Colombie-Britannique.

Wild Rose
La sarracénie pourpre
Terre-Neuve-et-Labrador - La sarracénie pourpre

Terre-Neuve-et-Labrador - la sarracénie pourpre

La sarracénie pourpre est l’emblème floral de Terre-Neuve-et-Labrador. La province de Terre-Neuve l’a choisie en 1954. Cette plante est spéciale parce qu’un de ses organes peut se remplir d’eau comme un pichet. Les insectes curieux s’y aventurent, tombent dans l’eau, et la plante les mange.

La sarracénie pourpre
La dryade à feuilles entières
Territoires du Nord-Ouest - La dryade à feuilles entières

Territoires du Nord-Ouest - la dryade à feuilles entières

Les Territoires du Nord-Ouest ont choisi la dryade à huit pétales comme emblème floral en 1957. Cette plante basse, à fleurs blanches et petites feuilles, peut pousser sur des terres hautes et rocailleuses.

La dryade à feuilles entières
L'épilobe à feuilles étroites
Yukon - L'épilobe à feuilles étroites

Yukon - l'épilobe à feuilles étroites

Le Yukon a choisi l’épilobe à feuilles étroites comme emblème floral en 1957. L’épilobe est une plante de haute taille aux nombreuses petites fleurs d’un rose foncé. Cette plante pousse à bien des endroits, par exemple dans les clairières ou près des routes et des rivières. C’est l’une des premières plantes qui réapparaissent après un feu.

L'épilobe à feuilles étroites
La saxifrage à feuilles opposées
Nunavut - La saxifrage à feuilles opposées

Nunavut - la saxifrage à feuilles opposées

La saxifrage à feuilles opposées du Nunavut pousse bien par temps frais. C’est une petite fleur d’un pourpre éclatant qui forme un tapis sur les roches et les graviers.

Cette fleur ne se trouve pas dans les vitraux de la Chambre des communes. Les vitraux ont été commandés en 1967 pour souligner le centenaire du Canada. Le Nunavut, créé en 1999, faisait alors partie des Territoires du Nord-Ouest. La saxifrage à feuilles opposées pousse sur tout le territoire du Nunavut, et c’est pourquoi elle a été choisie comme son emblème floral en 2000.

La saxifrage à feuilles opposées
Le castor
Le castor

Le castor

La sculpture du castor, faite de calcaire, se trouve à l’entrée principale de l’édifice du Centre. Le castor est l’emblème animalier national du Canada. En raison de son importance historique dans le commerce des fourrures et dans la nature sauvage du Canada, le castor est devenu un emblème national en 1975.

Le castor
Le hibou
Le hibou

Le hibou

La sculpture de hibou, faite de calcaire, se trouve à l’extérieur de l’édifice du Centre. Le hibou représente la sagesse.

Le hibou
L'écureuil
L'écureuil

L'écureuil

L’écureuil, qui figure sur un vitrail, se trouve sur le plafond du foyer du Sénat. La bordure rouge rappelle la prédominance de cette couleur dans la salle du Sénat. L’écureuil représente la faune du Canada.

L'écureuil
L'orignal
L'orignal

L'orignal

On peut admirer l’orignal en bronze dans les tribunes du public de la Chambre des communes. Il représente la faune du Canada.

L'orignal
Le poisson
Le poisson

Le poisson

Le poisson, sculpté dans du calcaire, se trouve dans le foyer de la Chambre des communes et fait partie de la série des sculptures Histoire du Canada.

Le poisson
L'oiseau
L'oiseau

L'oiseau

L’oiseau, sculpté dans du calcaire, se trouve dans le foyer du Sénat. Il représente la faune du Canada.

L'oiseau
Le bélier
Le bélier

Le bélier

Le bélier, sculpté dans du calcaire, se trouve dans l’antichambre du Sénat. Il représente la faune du Canada.

Le bélier
Le phénix
Le phénix

Le phénix

Le phénix, qui figure sur un vitrail, se trouve sur le plafond du foyer du Sénat. Il évoque l’incendie de 1916 et la « renaissance » des édifices du Parlement.

Le phénix
Wyvern
La vouivre

La vouivre

Cette pièce de ferronnerie se trouve dans la salle de lecture de l’édifice du Centre — salle qui est à présent utilisée pour des réunions de comité. La vouivre (ou wyverne), que l’on trouve souvent sur les blasons du Moyen Âge, est une créature légendaire ayant l’apparence d’un reptile ailé. La vouivre ressemble au dragon européen, mais n’a que deux pattes (ce qui lui donne davantage l’apparence d’un oiseau). Elle ne peut pas cracher du feu et a une queue pointue ou une queue de serpent.

Wyvern
Le gnome
Le gnome

Le gnome

Le gnome de bois se trouve dans l’une des tribunes du public à la Chambre des communes. Il est un exemple d’ornement, également appelé « fleuron ».

Le gnome
Le marmouset
Le marmouset

Le marmouset

Ce marmouset représente un « petit diable tenant un crayon » et constitue un exemple des motifs gothiques que l’on voit à divers endroits dans l’édifice du Centre. Sculpté dans du chêne blanc, il se trouve à l’entrée de la salle du Sénat.

Le marmouset
La licorne
La licorne

La licorne

La sculpture de la licorne, faite de calcaire, se trouve à l’extérieur, à l’entrée de l’édifice du Centre. On retrouve également une licorne du côté droit des armoiries du Canada. Elle représente l’Écosse, mais tient un fanion qui représente la France. Traditionnellement, la licorne est un symbole de galanterie et de pureté.

La licorne
La Croix du Souvenir
La Croix du Souvenir

La Croix du Souvenir

La croix du Souvenir se trouve à l’entrée de la Chapelle du Souvenir. Elle rend hommage aux personnes qui ont perdu la vie pour le Canada. Elle est faite d’argent et de bronze et mesure 28,5 sur 26 cm.

La Croix du Souvenir
Le coquelicot
Le coquelicot

Le coquelicot

Le coquelicot est dessiné sur une niche en pierre de Château-Gaillard située sur le mur est de la Chapelle du Souvenir. Durant la Première Guerre mondiale, le coquelicot a fait une apparition remarquée sur les sols de France et de Belgique devenus riches en calcaire à cause des décombres. Les petites fleurs rouges fleurissent autour des tombes des soldats. En 1915, un médecin canadien, le lieutenant-colonel John McCrae, immortalise ce phénomène dans son célèbre poème intitulé « Au champ d’honneur », et depuis, le coquelicot est devenu symbole du souvenir.

Le coquelicot
L'ange
L'ange

L'ange

Cet ange, fait en bronze, est l’un des quatre anges qui se trouvent à chaque coin de l’autel sur lequel repose le Livre du Souvenir de la Première Guerre mondiale, au centre de la Chapelle du Souvenir.

L'ange
Le soldat
Le soldat

Le soldat

Cette sculpture d’un soldat, faite de calcaire, est l’une des quatre sculptures qui se dressent à l’extérieur de la tour de la Paix. Ce soldat représente les soldats de la Grande Guerre de 1914-1918. Les Canadiens ont fait de très grands sacrifices pendant la Grande Guerre, également connue sous le nom de Première Guerre mondiale. Plus de 66 000 Canadiens y ont perdu la vie, plus que dans tout autre conflit auquel le Canada a participé.

Le soldat
La Somme
La Somme

La Somme

Cette plaque et ce pavé sont situés sur le plancher de la Chapelle du Souvenir, dans la tour de la Paix. Les dalles utilisées dans la Chapelle du Souvenir ont été soigneusement extraites de divers champs de bataille de France et de Belgique. La Somme, fleuve de France, a été le théâtre d’une bataille sanglante au cours de la Première Guerre mondiale, à l’été 1916. De nombreux soldats de Terre-Neuve y ont perdu la vie.

La Somme
Les pigeons voyageurs
Les pigeons voyageurs

Les pigeons voyageurs

La sculpture des pigeons voyageurs, faite de calcaire, se trouve au-dessus de l’entrée de la Chapelle du Souvenir. Avant l’apparition des moyens de communication modernes, comme le courrier électronique ou même la radiocommunication, les soldats comptaient sur les pigeons voyageurs pour transmettre d’importants messages.

Les pigeons voyageurs
La crête de Vimy
La crête de Vimy

La crête de Vimy

Cette brique de calcaire se trouve à l’extérieur de l’édifice du Centre, du côté ouest. La bataille de la crête de Vimy est très importante aux yeux des Canadiens. Il s’agit de la première fois dans l’histoire du pays que l’armée canadienne a participé seule à une bataille, sous commandement canadien. La prise de la crête de Vimy des mains ennemies le lundi de Pâques 1917 a constitué un tournant décisif pour les forces alliées.

La crête de Vimy